Bouygues Telecom a conclu un accord avec Spotify pour intégrer le service de streaming musical dans certains de ses forfaits. D'autres opérateurs sont aussi dans ce cas de figure, comme Orange avec Deezer ou SFR avec Napster.

Bouygues Telecom prévoit de faire avec Spotify ce qu'Orange a fait avec Deezer. En effet, l'opérateur doit annoncer l'arrivée du service suédois de streaming musical dans certains de ses forfaits téléphoniques, selon une information du journal Les Échos. L'accord sera officialisé en début d'année prochaine et la disponibilité des offres se fera dans la foulée, précise le quotidien.

Dans la bataille de la téléphonie mobile, il est de plus en plus difficile pour les opérateurs de se démarquer sur les seuls points forts du forfait. De ce fait, c'est sur le terrain des services et des fonctionnalités que la différence apparaît de plus en plus. Dans ce domaine, l'écoute de musique en streaming est l'un des théâtres dans lequel s'affrontent Orange, Bouygues Telecom et SFR.

Concernant Orange, l'accord qu'il a renouvelé en 2012 avec Deezer s'achèvera l'an prochain. Sera-t-il prolongé ? Il y a deux ans, la baisse du taux d'activation du service musical par les clients d'Orange avait été mis en avant. Celle-ci aurait pu justifier la fin de l'aventure entre les deux groupes, toutefois le rapprochement entre Bouygues et Spotify est de nature à pousser l'opérateur historique à maintenir le statu quo.

De son côté, SFR s'est rapproché de Napster (qui était autrefois la bête noire de l'industrie musicale, lorsqu'il proposait un service d'échange de fichiers en pair à pair) pour lancer une offre de streaming taillée pour ses abonnés ayant un forfait fixe ou mobile RED de SFR. Baptisée Napster Découverte, elle est facturée 4 euros par mois et est sans engagement.

Si l'accord entre Bouygues et Spotify n'a pas encore été annoncé, l'on peut déjà imaginer la réaction des plateformes concurrentes qui auront toutes les raisons de le dénoncer. On se souvient par exemple du mécontentement du patron de Qobuz, qui estime que l'accord entre Deezer et Orange est une distorsion de la concurrence. La perspective d'une action en justice a même été brandie cet automne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés