Apple a décidé de suspendre provisoirement ses activités commerciales en Russie à cause de la dégringolade vertigineuse du rouble. La monnaie russe s'est effondrée en début de semaine, du fait d'un contexte international défavorable pour Moscou.

C'est une conséquence inattendue de la chute spectaculaire du cours du rouble depuis le début de la semaine. Alors que la valeur de la monnaie russe a dégringolé fortement ces derniers jours, Apple a pris la décisions de suspendre provisoirement ses activités commerciales en Russie. La déclinaison russe de la boutique en ligne a ainsi été fermée, avec pour seule explication un banal message générique.

Contacté par Bloomberg, un porte-parole de l'entreprise américaine n'a pas directement évoqué la situation du rouble mais a néanmoins parlé d'une "révision des prix". "Notre boutique en ligne en Russie est actuellement indisponible parce que nous sommes en train de réévaluer notre grille tarifaire. Nous présentons nos excuses à nos clients pour le désagrément".

Si la Russie n'est pas le principal marché d'Apple, il n'est toutefois pas non plus dérisoire.

Selon les statistiques communiquées par IDC, l'entreprise a vendu plus de 1,5 million d'iPhone dans le pays. En outre, la fermeture de la boutique survient à un moment stratégique sur le plan commercial, puisque les fêtes de fin d'année sont imminentes. Les performances d'Apple en Russie vont nettement reculer si la situation perdure.

Un contexte international compliqué pour la Russie

Engagée dans un bras-de-fer avec l'Occident suite au déclenchement de la crise ukrainienne, la Russie fait face depuis plusieurs mois à une situation économique dégradée. Moscou est en effet la cible de plusieurs sanctions commerciales, qui ont été durcies au fil du temps avec l'objectif de le faire reculer sur ce dossier, auxquelles s'ajoute une fuite importante des capitaux étrangers.

En parallèle, la Russie subit de plein fouet la baisse spectaculaire des cours de pétrole. En effet, le pays dépend énormément du marché des hydrocarbures pour son budget. Il n'est absolument pas dans l'intérêt de la Russie de voir le baril de brent s'échanger sous la barre des 60 dollars. Mais dans ce domaine, le pays n'a pas la main : c'est l'Arabie saoudite, engagée dans une guerre des prix, qui mène la danse.

Ces différents facteurs expliquent pour partie pourquoi le cours du rouble s'est effondré en début de semaine. La monnaie a en effet chuté de 9,5 % lundi, puis 7 % mardi, ne parvenant pas à se stabiliser malgré l'intervention de la banque centrale russe, qui a relevé fortement son taux directeur. Le graphique ci-dessous montre bien l'évolution spectaculaire de la monnaie par rapport à l'euro.

( photo : CC BY-NC eltpics )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés