En mémoire de The Pirate Bay, le site de liens BitTorrent IsoHunt a mis en ligne une version alternative du célèbre portail suédois.

The Pirate Bay refera-t-il surface un jour ? Ciblé par un raid de la police, le site de liens BitTorrent a disparu des écrans radars en début de la semaine. Il faut dire que les forces de l'ordre ont frappé fort, en saisissant non seulement du matériel informatique lors d'une perquisition dans les locaux de l'hébergeur, mais aussi en arrêtant une personne suspectée d’être liée au portail P2P.

Si tout le monde ne souhaite pas le retour de The Pirate Bay, à commencer par l'un de ses cofondateurs, qui considère que le site n'est plus tout à fait en phase avec les idéaux des débuts, certains estiment malgré tout que le portail suédois, au regard de son rôle dans le partage culturel sur le net, ne doit pas totalement disparaître. C'est le cas des gérants d'IsoHunt, un autre site de liens BitTorrent.

Ces derniers ont mis en ligne une copie de The Pirate Bay à l'adresse OldPirateBay.org, accompagnée d'un message en mémoire du portail.

"Comme vous le savez sans doute, le bien-aimé The Pirate Bay a disparu pour le moment. Il nous manquera. Il restera dans nos mémoires comme pionnier de la liberté et des possibilités sur le web. C'est un symbole de liberté pour une génération entière d'internautes".

"C'est en son honneur que nous publions un moteur de recherche sur OldPirateBay.org. Nous, l'équipe d'IsoHunt, avons copié la base de données de The Pirate Bay afin de le sauver pour les prochaines générations d'internautes. Rien ne sera oublié. Continuez à croire, continuez à partager".

Ironie du sort, c'est un site qui a lui-même connu une situation assez proche qui vient de diffuser cette version alternative de The Pirate Bay. Lorsque le fondateur d'IsoHunt, Gary Fung, a conclu un arrangement à l'amiable avec la MPAA pour mettre un terme à ses ennuis judiciaires, en échange de la fermeture définitive du site, d'autres internautes ont décidé de reprendre le flambeau de son projet.

L'implication d'IsoHunt montre qu'il sera difficile d'abattre totalement The Pirate Bay, d'autant que des sauvegardes du site circulent depuis 2009 sur les réseaux P2P (on en trouve aussi sur OldPirateBay). Il montre aussi la difficulté de rendre viable à long terme le blocage d'un site web, dans la mesure où de nouvelles adresses peuvent apparaitre sans qu'elles ne soient visées par la décision judiciaire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés