Le bouton "je n'aime pas" n'apparaîtra jamais sur Facebook. C'est en filigrane ce qu'a dit Mark Zuckerberg au cours d'une session de questions / réponses au cours de laquelle un intervenant lui demandait si le réseau social comptait changer d'avis sur le sujet. Pour le PDG du site communautaire, cette fonctionnalité, en apparence intéressante, apporterait au final surtout des inconvénients.

 

Facebook réfléchit néanmoins à des solutions alternatives sans toutefois garantir qu'elles seront proposées aux usagers un jour. En attendant, Mark Zuckerberg rappelle que les usagers ont déjà la possibilité d'exprimer leurs opinions, mêmes négatives : il suffit pour cela de laisser tout simplement un commentaire sous un statut ou un contenu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés