267 millions d'euros. C'est le montant que l'hébergeur français OVH vient de lever afin d'accélérer son développement international et d'être en mesure de s'opposer aux principales sociétés américaines dans le secteur de l'informatique à distance (cloud computing).

"L'objectif est de se donner les moyens de devenir un acteur incontournable du cloud mondial, en mesure de rivaliser avec les plus grands américains", explique le directeur financier, Nicolas Boyer. Cette levée de fonds vient ainsi prendre la suite du crédit de 140 millions d'euros que le groupe avait  contracté

Dans le domaine du stockage à distance, OVH est, avec Hubic, en concurrence avec plusieurs géants comme Google (Drive), Dropbox, Apple (iCloud) ou encore Microsoft (One Drive). La première offre, gratuite, comprend un espace disque de 25 Go. Deux autres formules, payantes, sont ensuite proposées : l'une à 1 euro par mois (100 Go) et l'autre à 10 euros (10 To).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés