Évoquées de plus en plus souvent, les montres connectées ne font pas l'unanimité auprès des usagers. Un récent sondage montre que l'opinion publique est pour l'instant très partagée. La moitié des sondés ne prévoit pas d'en acheter dans l'immédiat. Seul un quart des individus prévoit d'en acquérir une dans l'année. Les autres sont indécis.

Les montres connectées (ou "smartwatches") seront-elles en mesure de devenir le futur produit à succès auprès du grand public ? C'est la question qui doit tarauder l'ensemble des constructeurs high-tech, qui s'efforcent de trouver de nouveaux débouchés commerciaux maintenant que les usagers sont suréquipés en smartphones et en tablettes tactiles.

D'après un récent sondage effectué par les analystes de la banque suisse UBS, relayé par Mac Rumors, au moins quart de la clientèle serait susceptible d'en acquérir une au cours des douze prochains mois. Sur les 4000 individus interrogés (provenant de quatre pays : Chine, Italie, Royaume-Uni, États-Unis), 1083 ont manifesté un intérêt pour ces nouveaux gadgets capables de communiquer avec un autre terminal, soit 27 %.

Dans le détail, 10 % des sondés (401 personnes) ont affiché un très net enthousiasme pour les montres connectées. 17 % des individus (682 personnes) sont aussi susceptibles d'en acquérir une au cours de l'année qui vient, mais avec une probabilité plus faible que le précédent groupe. Les indécis représentent environ un quart (968 personnes) de l'ensemble.

Malgré un intérêt évident pour les montres connectées, les sondés n'ont pas l'intention d'acquérir un modèle à court-terme. Un tiers (1352 personnes) rejette cette perspective, tandis que 14,9 % de l'échantillon indique qu'un tel scénario assez improbable. Ensemble, c'est donc près de la moitié (48,7 %) des sondés qui ne compte pas s'équiper avec ce gadget dans l'immédiat.

Cette photographie présentant les impressions de quelques milliers d'usagers dans quatre pays différents est toutefois susceptible d'évoluer rapidement dans les mois à venir, si les fabricants parviennent à susciter l'engouement autour des montres connectées et, surtout, de leur trouver un rôle vraiment utile, qui ne peut pas être rempli convenablement par les produits actuels.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés