Apple a publié une offre d'emploi pour recruter un ingénieur ayant des compétences dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Cette petite annonce s'ajoute à divers autres signes qui montrent l'intérêt croissant de la firme de Cupertino pour ces domaines.

Apple a des projets dans la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Une offre d'emploi publiée sur le site officiel et repérée par le site 9 to 5 Mac indique en effet que l'entreprise américaine cherche un ingénieur logiciel pour développer ses activités (encore inexistantes) dans ces deux domaines.

Selon le descriptif qui accompagne cette petite annonce, Apple souhaite que le candidat qui sera retenu participe au développement d'une interface utilisateur et à la conception d'applications en vue de créer une expérience logicielle de nouvelle génération. Son travail l'amènera en outre à travailler avec des systèmes de réalité virtuelle, allant de leur élaboration jusqu'au test final.

Par le passé, quelques indices ont montré l'intérêt d'Apple pour la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Un brevet (8 605 008) appartenant à la firme de Cupertino déposé en 2008 et validé fin 2013 évoque par exemple un dispositif similaire à un casque permettant d'immerger l'utilisateur, à la manière de ce que propose Samsung avec le Gear VR ou Oculus avec le Rift.

Un tel dispositif permettrait par exemple de renouveler l'expérience cinématographique ou offrirait de nouvelles perspectives en matière vidéoludique. Le cinéma et le jeu vidéo sont pour l'heure les deux activités qui offrent les débouchés les plus attrayants en matière de réalité virtuelle. Mais d'autres usages se développeront, notamment du côté du réseautage social. Facebook a d'ailleurs quelques idées sur le sujet.

Concernant la réalité augmentée, un ancien cadre supérieur d'Apple assure que son ancien employeur a développé en interne des prototypes similaires aux lunettes Google Glass. Cependant, ces appareils n'ont jamais été exposés publiquement. Et au regard des signaux peu encourageants du côté de Google, Apple ne devrait pas aller dans cette direction. Du moins, dans l'immédiat.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés