Outre-Atlantique, Netflix connaît un succès remarquable. Fort de ses 35 millions d'abonnés, le service de vidéo à la demande représente désormais plus d'un tiers du trafic réseau aux USA lors des heures de pointe sur l'Internet fixe.

Netflix pèse de plus en plus lourd dans le trafic réseau aux États-Unis. La société Sandvine, qui analyse le trafic réseau, vient de publier un nouveau rapport sur les "phénomènes Internet mondiaux" dans lequel elle constate que la place occupée par le service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) compte désormais pour près de 35 % (34,9 %)  du trafic aux heures de pointe sur l'Internet fixe.

En l'espace de deux ans, la part de Netflix dans le trafic réseau aux USA a pris plus de dix points. Elle était de 24,4 % en 2012 (toujours aux heures de pointe) et de 31,62 % l'année suivante. En part relative, les services de vidéo à la demande surclassent d'autres usages du réseau, comme les échanges en peer-to-peer (P2P), qui sont concurrencés par la SVOD, le streaming et le téléchargement direct.

L'importance de Netflix aux États-Unis s'explique d'abord par le nombre d'abonnés au service (plus de 35 millions, en date de mars 2014), mais aussi par l'amélioration de la plateforme avec l'arrivée des vidéos en ultra haute définition (4K) depuis ce printemps. Si celles-ci offrent une qualité d'image exceptionnelle, leur transfert jusqu'aux abonnés a une incidence croissante sur le trafic réseau.

Si Netflix peut se targuer de peser plus d'un tiers du trafic Internet aux USA pendant les heures de pointe, cette popularité a néanmoins ses inconvénients. L'entreprise doit bien sûr effectuer de lourds investissements au niveau des infrastructures, pour que la qualité de service demeure aussi élevée que possible. Mais surtout, le revers de la médaille se situe dans ses relations avec les opérateurs américains.

Les fournisseurs d'accès à Internet Comcast, Verizon et AT&T ont contraint la plateforme à signer des accords financiers en échange d'une augmentation significative de la bande passante allouée au service de vidéo à la demande.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés