Apple prévoit de déployer Beats Music dans ses terminaux via une mise à jour du système d'exploitation iOS qui surviendrait en mars 2015. L'entreprise américaine est en train d'opérer un changement de stratégie afin de s'adapter à la montée en puissance du streaming audio, qui se fait au détriment de l'achat de musique à l'unité.

En dépensant trois milliards de dollars pour prendre le contrôle de Beats, Apple ne comptait pas uniquement mettre la main sur une ligne de produits très populaire auprès des jeunes (les casques Beats). La firme de Cupertino avait aussi dans le collimateur le service d'écoute de musique en streaming (Beats Music), qui a une importance capitale pour l'entreprise américaine.

Le groupe américain est en effet confronté à une forte érosion des ventes de musique sur l'iTunes Store. L'achat à l'unité est depuis plusieurs mois très vivement concurrencé par la montée en puissance du streaming, qui offre un accès à un immense catalogue musical pour moins de dix euros par mois. Résultat, les internautes modifient petit à petit leurs habitudes de consommation.

Apple doit s'adapter à cette nouvelle donne.

Cette évolution a débuté l'an dernier avec l'annonce d'iTunes Radio, qui est une webradio offrant la possibilité d'écouter de la musique gratuitement (le service est pour l'instant uniquement disponible aux USA et en Australie), contre la diffusion de publicités, sauf pour les clients du service iTunes Match qui n'ont aucune coupure pendant l'écoute.

Elle se poursuit avec l'intégration de Beats Music dans iOS. Le Financial Times indique que l'entreprise américaine a l'intention d'inclure le service d'écoute de musique en streaming dans chacun de ses terminaux via une mise à jour qui sera proposée en mars 2015. L'objectif est évident : il s'agit de pousser sa très vaste clientèle à passer sur sa plateforme.

Dans le cadre de son changement de stratégie, Apple souhaiterait fournir un service de streaming musical beaucoup plus abordable que les tarifs actuels. Des négociations sont actuellement en cours avec les principaux labels de musique en vue de baisser sous la barre des 10 dollars (il est question d'un tarif autour de 8 euros).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés