Les Français vivant en métropole utiliseront bientôt majoritairement des forfaits de téléphonie mobile sans engagement. Selon les dernières données de l'ARCEP, ils sont aujourd'hui plus de 48 % à disposer d'une offre de ce type.

Les Français optent de plus en plus pour les offres de téléphonie mobile sans engagement. C'est ce qui ressort des résultats provisoires de l'observatoire des marchés des communications électroniques relatifs aux services mobiles que l'ARCEP vient de publier. D'après les données pour le troisième trimestre 2014, 48,5 % des mobinautes peuvent quitter leur opérateur à tout moment.

Le succès de ces formules sans contrainte se confirme donc mois après mois. Alors qu'un essoufflement semblait se manifester fin 2013, le nombre de clients optant pour ces forfaits ou constatant la fin de leur période d'engagement a cru de près de huit points en l'espace d'un an. À ce rythme, ces mobinautes devraient être majoritaires en France dans quelques mois.

Comme le montre la courbe de l'ARCEP, le décollage des offres sans engagement est survenu au moment de l'arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile. L'opérateur s'est en effet illustré avec deux formules n'imposant aucune période de fidélité. Très vite, la concurrence s'est alignée sur les positions de Free, favorisant la démocratisation de ces forfaits.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés