Facebook lance une campagne d'appel aux dons visant à soutenir financièrement les organisations non gouvernementales impliquées dans la lutte contre l'épidémie du virus Ebola. Le réseau social veut servir de caisse de résonance et sensibiliser ses centaines de millions de membres.

Bien que reléguée au second plan de l'actualité, l'épidémie du virus Ebola continue de frapper très durement plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest. D'après les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé en date du 5 novembre, il y a plus de 13 000 cas recensés et la barre des 4800 morts a été franchie. Mais en réalité, le nombre total d'Africains contaminés ou morts est certainement bien plus élevé.

Si la crise que vit actuellement l'Afrique de l'Ouest profite à certaines entreprises peu scrupuleuses, d'autres essaient de mobiliser la communauté internationale pour qu'elle fasse davantage en direction de du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée, qui sont actuellement les trois pays les plus touchés par l'infection virale. C'est par exemple le cas de Facebook, qui vient de lancer une campagne d'appel aux dons.

Si vous vous êtes rendu sur le réseau social, peut-être avez vous aperçu la présence d'un bandeau en haut du fil d'actualité vous invitant à faire un don à l'une des trois organisations non gouvernementales sélectionnées par le site communautaire : le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Save the Children et International Medical Corps.

La participation de Facebook ne sera peut-être pas déterminante pour mettre fin à l'épidémie du virus Ebola, mais elle permettra aux ONG de récolter dans les prochains jours davantage de fonds. L'on peut en effet supposer que, sur les quelques 1,2 milliard de membres revendiqués par la plateforme américaine, un certain nombre sera sensible à l'appel aux dons.

Ce n'est pas la première fois que Facebook utilise le réseau social à des fins humanitaires. En novembre 2013, le site s'est mobilisé pour les Philippines suite au passage du typhon Haiyan. Dans un genre assez proche, Facebook a lancé Safety Check, une application qui permet aux internautes de signaler à leurs amis s'ils sont en sécurité, lorsque se produit une catastrophe.

( photo : CC BY-ND European Commission DG ECHO )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés