Le gouvernement a réaffirmé son intention de fournir une tablette aux élèves dans le cadre de son "grand plan pour le numérique à l'école". Mais si les appareils high tech ont leur utilité, le numérique à l'école doit surtout impulser une nouvelle méthode éducative qui enseigne aux écoliers une véritable culture numérique.

Dans la droite ligne du "grand plan pour le numérique à l'école" qui a été dévoilé cet été par François Hollande, le chef de l'État a profité de son intervention à la télévision jeudi soir pour réaffirmer son intention de fournir une tablette tactile à chaque écolier français. Cette distribution se déroulera en plusieurs étapes et commencera avec les collégiens en classe de cinquième à partir de la rentrée 2015.

Soucieuse de préciser la parole du président de la République, la ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem a indiqué ce vendredi matin sur iTélé que le gouvernement est favorable à la participation des entreprises françaises, comme Archos. Cela étant, les sociétés étrangères comme Microsoft, Samsung ou Apple ne seront pas a priori écartées.

À cette occasion, la ministre a confirmé que l'équipement de chaque élève devrait coûter plusieurs centaines de millions d'euros. Et pour cause, le prix d'une seule tablette est de quelques centaines d'euros et le nombre de collégiens en France dépasse les 3,3 millions. La facture pourrait s'alourdir davantage si la mesure est étendue à d'autres cycles (il y a plus de 12,7 millions d'élèves et apprentis en France).

D'après un sondage effectué fin 2013, les Français perçoivent favorablement l'arrivée des tablettes dans la scolarité. L'allégement du cartable est l'un des avantages qui est le plus mentionné par les sondés (deux sur trois). Une grande majorité (80 %) estime qu'elles peuvent être utiles dans l'apprentissage. Ils sont en revanche minoritaires sur l'interactivité accrue (44 %) et la dimension ludique de l'outil (40 %).

Reste que le numérique à l'école ne peut se limiter à la distribution d'un matériel high tech. Il faut aussi que l'éducation nationale impulse une nouvelle méthode éducative. L'enjeu n'est pas tant que les élèves apprennent à se servir d'une tablette tactile, mais plutôt qu'ils sachent apprendre, créer et chercher l'information dans un environnement d'abondance.

Le numérique à l'école ne pas s'arrêter au contenant, c'est-à-dire les appareils, mais transformer le contenu des cours, la manière dont l'enseignement est prodigué. C'est une véritable culture numérique qu'il faut enseigner, allant de la compréhension du numérique au développement de l'esprit critique sur ce qui est lu en ligne, en passant par la création et l'appropriation de l'information.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés