Aux États-Unis, l'utilisation des Google Glass est désormais interdite dans de très nombreuses salles de cinéma. La MPAA et le syndicat des exploitants ont en effet annoncé une mise à jour de leur politique anti-piratage qui interdit l'utilisation de certains accessoires connectés disposant d'une fonction d'enregistrment.

La peur du camcording des films, c'est-à-dire leur piratage par enregistrement de la vidéo projetée dans les salles de cinéma, a fait son œuvre. Désormais, l'utilisation des lunettes Google Glass est officiellement interdite dans de nombreux établissements américains. Les personnes se présentant avec ce dispositif devront les retirer avant la projection. En cas de refus, elles devront partir.

C'est dans un communiqué conjoint, signé par la Motion Picture Association of America (MPAA) et l'association nationale des propriétaires de salles, que l'annonce a été faite. Il s'agit de "prévenir le vol de films dans les salles obscures", est-il expliqué, même si les lunettes Google Glass ne sont pas en mesure d'enregistrer un film dans son intégralité, faute d'autonomie suffisante.

La décision porte de fait sur l'ensemble des dispositifs capables d'enregistrer des vidéos, mais il est clair qu'elle vise en priorité les Google Glass. Ces lunettes, qui peuvent servir de lunettes de vue, sont en effet progressivement commercialisées par la firme de Mountain View et sont beaucoup plus discrètes qu'une petite caméra de poche cachée dans un sac.

Politique de tolérance zéro

"Dans le cadre de nos efforts permanents visant à nous assurer que les films ne sont pas enregistrés dans les salles de cinéma, nous maintenons une politique de tolérance zéro à l'égard de l'utilisation de tout appareil d'enregistrement lors de la projection des films", indiquent la MPAA et le collectif des propriétaires de salles, qui contrôlent 26 000 écrans à travers les États-Unis.

"Tous les téléphones doivent être mis sur silencieux et les autres appareils d'enregistrement, y compris les accessoires connectés, doivent être éteints et rangés lors de la projection. Les personnes qui omettent ou refusent [de se conformer à ses règles] peuvent être invitées à partir". Et en cas de détection d'un enregistrement illicite, les gérants de salles alerteront comme d'habitude les autorités.

D'autres interdictions à venir

La décision de la MPAA et de l'association nationale des propriétaires de salles pourrait toutefois poser une difficulté. Quid des spectateurs ayant des lunettes Google Glass ajustée à leur vue ? Si ces derniers sont encore rares, il n'est pas improbable que l'usage de lunettes de vue équipées des Google Glass se généralise. Un premier cas a été signalé, alors que son dispositif était éteint.

Les exploitants américains ne sont pas les seuls à s'interroger sur les risques des Google Glass. Des craintes identiques existent au Royaume-Uni. Là encore, les spectateurs seront invités à éteindre et ranger leur dispositif dans un sac avant le déroulement de la séance. Plus généralement, l'interdiction de ces lunettes high-tech se pose aussi pour d'autres activités, comme les casinos ou certains clubs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés