Le fabricant de smartphones chinois Xiaomi est parvenu à se hisser dans le top 5 des principaux constructeurs de mobiles, grâce au marché asiatique. Le groupe se tourne désormais vers l'international, où il y a bien l'intention de concurrencer les firmes américaines, sud-coréennes et japonaises.

Xiaomi s'affirme sur la scène internationale. Encore assez peu connu en Occident, le fabricant de smartphones chinois est parvenu à se hisser sur la troisième marche du podium des constructeurs ayant écoulé le plus de téléphones au cours du troisième trimestre 2014, selon les statistiques livrées par le cabinet d'analyse IDC. Xiaomi dépasse en particulier son rival Lenovo, mais d'une courte tête.

Troisième fabricant de smartphones

Au cours des trois derniers mois, Xiaomi a expédié 17,3 millions de mobiles dans le monde, s'arrogeant une part de marché de 5,3 %. C'est une progression fulgurante (+211,3 %) en comparaison des données relevées par IDC lors du troisième trimestre 2013. À l'époque, "à peine " 5,6 millions de téléphones avaient été livrés, générant une part de marché de 2,1 %.

L'arrivée de Xiaomi dans le top 5 des principaux fabricants est principalement causée par son grand succès en Chine et dans les marchés adjacents, note le cabinet américain. En comparaison, Samsung a écoulé 78,1 millions de mobiles au cours du trimestre (23,8 %) de parts de marché, Apple 39,3 millions (12 %), Lenovo 16,9 millions (5,2 %) et LG 16,8 millions (5,1 %).

Xiaomi se tourne à l'international

Si Xiaomi est populaire en Asie, le constructeur manque de visibilité en Occident. Mais les choses sont en train de changer. La société est en train de se tourner à l'international, en recrutant des salariés de valeur. L'exemple le plus significatif est Hugo Barra, l'ancien responsable produit chez Google, notamment en charge d'Android, qui est désormais le vice-président de Xiaomi.

Ce déploiement à l'international s'accompagne d'ailleurs d'une stratégie marketing visant à rassurer ses futurs clients occidentaux. L'entreprise a en effet commencé à déménager les données personnelles des utilisateurs étrangers vers des centres de traitement de données hors de l'Empire du Milieu. Ces informations seront notamment stockées sur des serveurs aux USA et à Singapour.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés