Entré chez Google en 2004, Sundar Pichai est désormais l'homme fort de la firme de Mountain View. Si le PDG reste Larry Page, les missions qui ont été confiées au vice-président senior responsable d'Android, de Chrome et de Google Apps sont parmi les plus importantes du groupe.

C'est une promotion spectaculaire pour Sundar Pichai. L'actuel vice-président senior en charge d'Android, de Chrome et de Google Apps vient en effet d'obtenir de nouvelles responsabilités au sein de la firme de Mountain View, selon un mémo interne qu'a pu consulter le site Re/Code. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses nouvelles attributions sont particulièrement vastes.

Outre ses précédentes missions, qu'il conserve, Sundar Pichai aura désormais un droit de regard sur le moteur de recherche, la recherche scientifique et technique, Google Maps, Google+, les solutions publicitaires et commerciales, et l'infrastructure. Les directeurs de chacune de ces branches devront désormais s'adresser directement avec Sundar Pichai.

Jusqu'à présent, c'était auprès de Larry Page qu'ils devaient se manifester. Mais l'actuel PDG du groupe américain, qui a repris les rênes de Google en 2011 en remplacement d'Eric Schmidt, devenu depuis président exécutif, ne parvenait pas à avoir une "vue d'ensemble" à cause des sollicitations permanentes causées par la pléthore de produits et de services dont dispose la firme de Mountain View.

Difficile, dans ces conditions, d'avoir un "esprit de startup", comme le souhaite Larry Page.

Mais si le PDG délègue beaucoup, il conserve tout autant. Larry Page continuera à gérer de nombreuses divisions, comme l'accès et énergie, Nest, Calico, Google X, YouTube et tous les aspects internes de l'entreprise (juridique, ressources humaines, marketing international, commerce, communications et règles, etc), en s'appuyant à chaque fois sur un directeur de branche.

Né en Inde en 1972, Sundar Pichai est entré chez Google en 2004 après avoir travaillé pour Applied Materials et McKinsey. Il a d'abord pris la tête de Google Chrome avant de récupérer Google Apps en 2012. Un an plus tard, il a pris la place d'Andy Rubin – désormais en charge de la division robotiqueà la tête d'Android. Il est diplômé de plusieurs universités, dont celle de Stanford.

( photo : CC BY Maurizio Pesce )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés