L'iTunes Store connaît une chute des ventes de musique depuis le début de l'année. Celle-ci traduirait l'évolution des usages chez les internautes, qui se tourneraient vers le streaming plutôt qu'en direction des services basés sur l'achat. Cette hypothèse est confortée par les orientations prises par Apple, avec iTunes Radio et Beats Music.

Les ventes de musique sur l'iTunes Store s'effritent. Depuis le début de l'année, la plateforme commerciale de contenus multimédia connaît une érosion notable de ses transactions dans le secteur musical. Selon les informations du Wall Street Journal, celle-ci serait de 13 %. Ce n'est certes pas un effondrement des ventes, mais il ne s'agit pas pour autant d'une banale fluctuation.

Toute la question est de savoir si cette baisse est le signe d'un changement dans les usages des internautes ou si elle est provoquée par autre chose. Et au regard du succès de sites comme Deezer et Spotify, la question qui se pose est naturellement celle-ci : les usagers délaissent-ils l'achat à l'unité au profit des services de musique en streaming ?

Il faut dire que ces derniers sont financièrement plus attractifs : une écoute illimitée pour dix euros par mois, alors que l'achat d'un titre sur iTunes coûte environ un euro. En revanche, l'usage n'a pas la même propriété sur les titres. Dans le cas du streaming, il paie un droit d'accès qui sera maintenu tant qu'il reste abonné. Dans le cas d'iTunes, le titre est téléchargé et n'est pas lié à un forfait.

Les orientations récentes d'Apple dans le secteur de la musique donnent une indication sur la manière qu'a la firme de Cupertino d'interpréter les récentes performances commerciales de l'iTunes Store.

En 2013, Apple a annoncé iTunes Radio. Il s'agit d'une webradio, pour l'instant uniquement disponible aux États-Unis et en Australie, qui permet d'écouter de la musique gratuitement. Le service est financé par la publicité, sauf pour les clients du service iTunes Match qui n'auront aucune coupure pendant l'écoute. Ce n'est pas vraiment de l'écoute à la demande, mais plutôt une radio en ligne.

Cette année, Apple a acheté Beats pour 3 milliards de dollars. Outre une ligne de produits (des casques), le groupe américain a surtout mis la main sur un service d'écoute de musique en streaming (Beats Music), qui complète (avant de remplacer ?) son offre musicale basée sur l'achat de titres à l'unité ou en album. Et le groupe négocierait avec l'industrie du disque pour proposer du streaming moins cher.

Le lancement d'iTunes Radio et l'achat de Beats Music s'inscrivent dans une évolution du paysage musical sur le net Aux États-Unis, la vente de musique dématérialisée à l'unité subit depuis une érosion continue depuis de nombreux mois face à la montée en puissance des plateformes de streaming. Apple suit manifestement le mouvement, même s'il n'est pas question d'abandonner iTunes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés