Wikimédia France a obtenu du ministère de l'éducation nationale un agrément de cinq ans. Celui-ci permettra en particulier à l'association d'avancer des recommandations sur l'utilisation de Wikipédia par les élèves, afin de leur présenter des bonnes pratiques.

Wikimédia France se rapproche du milieu scolaire. Après avoir tissé des liens avec des établissements historiques et culturels (comme le Château de Versailles), l'association chargée de promouvoir l'encyclopédie libre et gratuite Wikipédia dans l'Hexagone vient d'obtenir un agrément national du ministère de l'éducation nationale pour une durée de cinq ans.

Selon les informations de ZDNet, c'est la direction générale de l'enseignement scolaire qui est à l'origine de la manoeuvre. Avec cet agrément, des projets pourront être menés avec le personnel de l'éducation nationale dans les établissements scolaires, par exemple pour sensibiliser les élèves à l'usage de Wikipédia et leur présenter des bonnes pratiques s'ils veulent s'en servir pour travailler.

Cette approche pédagogique est indispensable, car les jeunes, qu'ils soient écoliers ou étudiants en fin de cycle, s'appuient déjà massivement sur l'encyclopédie pour trouver des informations. Or, malgré les efforts des contributeurs, Wikipédia n'est pas un support parfaitement fiable. Il convient toujours de vérifier les éléments indiqués dans les articles, en se référant aux sources en bas de page par exemple.

Gageons que cet agrément contribuera aussi à questionner le fonctionnement du système éducatif, en prenant en compte un fait nouveau : la disponibilité d'une quantité phénoménale d'informations sur Internet. Cela implique notamment de développer davantage l'esprit critique face aux éléments qui circulent sur la toile. Autrement dit, apprendre à apprendre.

Aux États-Unis, une étude conduite en 2010 avait mis en lumière l'importance de Wikipédia chez les élèves. 82 % des personnes interrogées affirmaient à l'époque avoir utilisé ce site pour obtenir des informations sur un sujet bien précis. Mais il ne s'agit pas de leur seule source. 97 % indiquaient utiliser aussi des ouvrages de référence et 93 % affirmaient mobiliser des ressources universitaires.

En France, quelques faits divers ont illustré l'usage de Wikipédia dans le cadre scolaire. En 2012, un professeur avait "pourri le web" pour faire la leçon à ses élèves, en truquant certaines entrées de Wikipédia. La même année, un élève, découragé par un devoir à rendre, avait modifié une page Wikipédia pour ne pas être accusé de plagiat par le correcteur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés