Après les voitures électriques et les voitures autonomes, verra-t-on un jour émerger des voitures volantes pour le grand public ? Le constructeur japonais Toyota s'intéresse manifestement au sujet, puisque le quotidien Nikkei affirme qu'il a un projet inspiré des aéroglisseurs.

Comme de nombreux autres constructeurs, Toyota s'intéresse à la voiture autonome. La société japonaise participe à des travaux visant à élaborer un système performant de conduite automatisée, tandis que un de ses modèles (la Prius) est utilisée par Google dans le cadre de son programme d'automobile capable de se déplacer sans assistance humaine, une fois son trajet préalablement défini.

Ces véhicules roulent déjà. La firme de Mountain View et l'industrie automobile publient souvent des actualités rendant compte de leur avancement dans ce domaine. Des vidéos montrent leurs prototypes en train de circuler sur la voie publique, sans gêner les autres conducteurs. Dans d'autres clips, les voitures sont en train de se déplacer à vive allure, tout en étant très proches les unes des autres.

À en croire les déclarations des constructeurs, les premières voitures semi-autonomes et autonomes apparaîtront dans le trafic d'ici 2020 (certaines sociétés évoquent 2015, mais qui nécessitent des conditions de circulation très particulières). Et à plus long terme ? Dans vingt, trente ou quarante ans, faut-il s'attendre à des changements encore plus radicaux dans l'industrie automobile ?

Il faut croire que oui. D'après une information du quotidien économique japonais Nikkei, Toyota planche sur la mise au point d'une voiture… volante ! Son principe de fonctionnement s'inspirerait des aéroglisseurs, avec des hélices placées sous la voiture pour la soulever. Et contrairement aux aérotrains, elle n'aurait pas besoin de circuler sur des voies spéciales.

Selon le journal nippon, l'objectif de cette voiture volante serait d'améliorer un peu plus la sécurité routière. Un véhicule flottant au-dessus du sol (mais à quelle hauteur ?) pourrait permettre d'éviter certains accidents, en particulier avec des piétons. Il n'est toutefois pas précisé à quel point Toyota est engagé sur ce sujet. Rien n'indique non plus qu'un tel projet aura un quelconque débouché commercial.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés