Facebook lance un challenge de l'innovation en Inde afin de promouvoir Internet dans le pays et développer des produits et des services qui seront utiles à la population. L'Inde est l'un des pays dans lequel l'accès à Internet est l'un des plus faibles au monde.

En l'espace de vingt ans, le nombre d'internautes dans le monde a connu un bond extraordinaire. Alors qu'ils étaient moins de 40 millions en 1995, ils seront plus de 3 milliards d'internautes d'ici la fin de l'année, selon les dernières projections de l'Union internationale des télécommunications (UIT). Rares sont les technologies à avoir été adoptées aussi vite et aussi massivement.

Connecter les déconnectés

Mais un long chemin reste encore à parcourir avant que tout le monde ait accès au réseau, d'autant que la population mondiale, qui compte plus de 7 milliards d'individus depuis 2011, continue de de croître. Ce sont surtout les pays du Sud qui accusent un retard notable, du fait de la vie rurale, du faible niveau de vie, de l'insuffisance des infrastructures et, parfois, d'une situation politique difficile.

Selon un rapport de McKinsey & Company relayé par le Washington Post, la quasi-totalité (99,5 %) de la population birmane n'est pas connectée. Idem pour l'Éthiopie (97,8 %), la Tanzanie (95,4 %), le Congo (94,8 %), le Bangladesh (93,2 %), le Pakistan (89 %), l'Inde (84,9 %) l'Indonésie (84 %), la Thaïlande (71,6 %) ou encore l'Iran (68,4 %). En tout, près de 4,4 milliards d'individus dans le monde sont déconnectés.

Des initiatives existent pourtant pour encourager l'accès à Internet, comme Internet.org. Certains projets sont particulièrement ambitieux, car ils font appel à des drones (comme Facebook ou Google avec Titan Aerospace) ou des ballons-sondes (comme Loon). Mais ils sont néanmoins critiqués, car ils véhiculent une vision naïve du monde, alors que ces populations ont des priorités plus urgentes.

Facebook met le cap sur l'Inde

Quoiqu'il en soit, Facebook est droit dans ses bottes. Après avoir expérimenté l'initiative Internet.org en Zambie en proposant un accès à Internet gratuit mais limité, le réseau social veut s'attaquer à un plus gros morceau : l'Inde. C'est en effet dans ce pays que vit un quart des déconnectés mondiaux (1,1 milliard de personnes) essentiellement parce que 45 % des habitants n'ont pas accès à l'électricité.

C'est dans ce contexte que Facebook lance un challenge de l'innovation en Inde, afin de rendre Internet plus pertinent pour les femmes, les étudiants, les agriculteurs et les travailleurs migrants en Inde. L'objectif de ce défi est d'encourager le développement d'applications, de sites web et de services en ligne qui offrent une valeur ajoutée pour ces individus, explique le site.

Mark Zuckerberg, en déplacement dans le pays, a expliqué que le premier ministre "est très engagé dans la connexion des villages et je suis impatient de voir comment Facebook peut apporter son aide". Il y a aujourd'hui environ 243 millions d'Indiens qui ont accès à Internet et, parmi eux, 100 millions disposent d'un compte Facebook.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés