Le projet d'achat de T-Mobile par Iliad, la maison-mère de Free, n'est pas certain d'aboutir. Alors que l'entreprise française travaille sur une offre bonifiée, Deutsche Telekom, qui contrôle l'opérateur américain, a laissé indirectement entendre que la vente pourrait finalement ne pas avoir lieu. Pour mettre la pression sur Iliad ?

Deutsche Telekom pourrait finalement renoncer à vendre T-Mobile US, même dans le cas où Iliad proposerait une meilleure offre d'achat. En effet, l'opérateur allemand douterait de la capacité de la société française à proposer un prix plus élevé pour acquérir sa filiale américaine, selon une information de Reuters, qui s'appuie sur trois sources différentes au courant du dossier.

"Deutsche Telekom se prépare à la possibilité de conserver son investissement dans T-Mobile US pour une période d'au moins un an car l'opérateur craint que le seul prétendant actuel de la société américaine [Iliad, ndlr] ne parvienne pas à revenir avec une offre suffisamment attractive" pour conclure la vente, indique l'agence de presse américaine.

Cet été, Iliad a fait une offre d'achat visant 56,6 % du capital de T-Mobile US à un prix de 33 dollars par action, soit un total de 15 milliards de dollars. Deutsche Telekom n'a pas donné suite, estimant que sa filiale vaut davantage d'argent. L'entreprise française s'est donc lancée dans la préparation d'une nouvelle offre, qui devrait être plus avantageuse. Celle-ci pourrait être connue d'ici la mi-octobre.

Deutsche Telekom souhaite un prix de vente à 40 dollars par action. Il s'agit du montant que Softbank, un conglomérat japonais, était prêt à mettre pour acquérir T-Mobile US lorsqu'il était encore dans la course. Selon Reuters, la proposition de Free se situerait aujourd'hui entre 35 et 40 dollars.

Il n'est pas à exclure que l'hypothèse d'un renoncement de la vente, évoquée au moment où Iliad s'efforce d'améliorer son offre, serve surtout à accentuer un peu plus la pression sur le groupe français pour que sa proposition finale se rapproche au maximum du seuil des 40 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés