Samsung ne croit pas à un fort engouement autour du Galaxy Note Edge, dont la particularité réside dans son écran se prolongeant sur le côté droit du smartphone. Le groupe sud-coréen ne prévoit qu'une production limitée à un million d'exemplaires.

Samsung ne compte manifestement pas sur le Galaxy Note Edge pour conquérir de nouvelles parts de marché. Le constructeur sud-coréen, qui se félicitait pourtant lors de l'IFA 2014 de sa capacité à innover dans le secteur des téléphones portables, n'a en effet pas l'intention de le produire au-delà d'un million d'exemplaires. De plus, le mobile sera distribué dans un nombre limité de pays.

Le Galaxy Note Edge est un terminal atypique. Contrairement aux autres téléphones portables, il est doté d'un écran qui se prolonge sur le côté droit. Lorsque le mobile est posé sur une table de nuit, l'utilisateur couché dans son lit peut ainsi visualiser les dernières notifications reçues en regardant directement la tranche, sans avoir à prendre le mobile en main. Il peut aussi afficher certaines icônes d'application.

En choisissant de limiter la production du Galaxy Note Edge à un petit million d'unités, Samsung avoue de manière implicite ses doutes quant au succès du smartphone. Mais à défaut d'en faire une réussite commerciale, le Galaxy Note Edge sert de démonstrateur technologique du savoir-faire de la firme sud-coréenne et permet à cette dernière de faire parler d'elle.

Vendu 999 euros, le Galaxy Note Edge comprend un processeur quadricœur cadencé à 2,7 GHz, Android 4.4, une mémoire vive de 3 Go, un espace de stockage de 32 ou 64 Go (extensible jusqu'à 64 Go, via une carte microSD), une compatibilité avec la majorité des bandes de fréquences 2,5G, 3G et 4G, et des modules pour le WiFi (802.11 a/b/g/n/a), le GPS, le NFC et le Bluetooth 4.1.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés