Dans un billet publié sur le très sérieux Digital Music News, l’avocat Ray Beckerman appelle au boycott du nouveau Kazaa légal si la RIAA n’a pas l’intention d’abandonner ses poursuites en cours aux Etats-Unis. « Beaucoup parmi les pauvres gens qui ont été terrorisé par la RIAA ont des ennuis à cause de Kazaa, et l’accord à l’amiable qui tire Kazaa d’affaire avec la RIAA mais ne fait rien pour les bons pères de famille qui ont pris les promesses de Kazaa au pied de la lettre, n’est pas quelque chose que je trouve confortable, pour ne pas dire plus« , écrit-il. « J’aurais pensé que Kazaa aurait fait quelque chose pour arrêter le règne de la terreur à l’encontre de ses propres clients« , ajoute Beckerman. Pour lui, il faut boycotter Kazaa si l’accord signé ne prévoit pas l’arrêt des poursuites contre les utilisateurs. « Et j’inviterais tous les défendeurs dans les affaires de la RIAA, qui sont poursuivis à cause de Kazaa, à envisager – s’ils en ont les moyens – de poursuivre en retour Kazaa« .
Est-ce le début d’une class action à l’encontre de l’ancien roi du P2P ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés