Samsung met entre parenthèses la vente d'ordinateurs portables en Europe. Le groupe sud-coréen a pris en considération le ralentissement du marché sur le Vieux Continent. En revanche, ses activités au niveau des smartphones, des tablettes et des objets connectés perdurent.

Samsung ne commercialisera plus d'ordinateurs portables en Europe dans un avenir proche, du fait du ralentissement des ventes sur le Vieux Continent. Sollicité par le site britannique PC Advisor, un porte-parole de l'entreprise sud-coréenne a toutefois bien précisé que cette décision est circonscrite à ce seul continent. Elle n'affecte en rien les activités du groupe ailleurs dans le monde.

Cette suspension commerciale n'est pas définitive. Le porte-parole du groupe asiatique a en effet laissé entendre que cette mesure est provisoire et qu'elle dépendra avant tout de la situation économique européenne. "Nous allons continuer à évaluer de façon approfondie les conditions du marché et allons faire d'autres ajustements pour maintenir notre compétitivité", a-t-il indiqué.

Parmi les modèles qui seront affectés par cette décision commerciale, citons le Samsung ATIV Book 9 Lite et le Samsung ATIV Book 9 Plus, de la gamme ATIV. En effet, ces deux appareils sont relativement récents puisque Samsung a présenté le renouvellement de sa gamme lors du CES 2014 à Las Vegas. Et PC Advisor souligne qu'aucun PC portable n'a été présenté lors de l'IFA 2014, qui a eu lieu ce mois-ci.

Concernant les autres activités de Samsung en Europe, il n'y a aucun changement à l'horizon. Le Vieux Continent reste l'un des marchés les plus importants dans le secteur des smartphones et des tablettes tactiles. Idem pour les accessoires connectés, à l'image de sa montre intelligente (Gear S) et de son bracelet connecté (Gear Fit). Ce secteur est d'ailleurs en pleine expansion.

En début d'année, un autre industriel a pris ses distances avec le marché des ordinateurs portables mais en prenant une décision encore plus radical. Il s'agit de Sony. Le groupe nippon a décidé de trancher dans le vif en vendant sa branche PC et plus particulièrement sa gamme Vaio au fonds d'investissement Japan Industrial Partners. Chez Samsung, on n'en est pas encore là.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés