Le projet d'achat de T-Mobile par Iliad, la maison-mère de Free, devrait connaître une conclusion à la mi-octobre. La société française est actuellement engagée dans des discussions pour tenter d'améliorer son offre.

Le projet de rachat de l'opérateur américain T-Mobile par Iliad pourrait être réglé à la mi-octobre, selon plusieurs sources proches du dossier contactées par Reuters. L'agence de presse indique que la maison-mère de Free mène des négociations avec des banques et des fonds de capital-investissement en vue de lever entre 5 et 6,5 milliards de dollars pour améliorer son offre.

En juillet, Iliad a proposé à Deutsche Telekom  – qui en détient 66 % – de racheter 56,6 % du capital T-Mobile à un prix de 33 dollars par action, soit 15 milliards de dollars. Un montant que le groupe allemand a jugé insuffisant, obligeant l'entreprise française à travailler sur une meilleure proposition.

Iliad est aujourd'hui en bonne position, dans la mesure où il n'y a pas d'autres candidats déclarés au rachat de l'opérateur mobile américain.

Le seul autre concurrent, le conglomérat japonais Softbank, avait évoqué une offre à 40 dollars par action mais s'était finalement rétracté, anticipant un rejet de l'opération, dans la mesure où il possède déjà le troisième opérateur de téléphonie mobile aux États-Unis : Sprint. L'acquisition du quatrième, en l'occurrence T-Mobile, risquait de heurter les autorités de régulation de la concurrence.

( photo : Xavier Niel – CC BY LeWeb13 )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés