Apple a publié un outil permettant de supprimer facilement Songs of Innocence de U2. Une polémique a en effet éclaté lorsqu'il a été constaté que la possession du dernier album du groupe de rock irlandais a été imposée sans l'autorisation des utilisateurs d'iTunes.

Au cours de sa keynote qui lui a permis de dévoiler l'iPhone 6 et la montre intelligente Apple Watch, la firme de Cupertino a fait sensation en conviant U2 à prendre part aux festivités. Pour célébrer la longue coopération du groupe de rock irlandais avec l'entreprise américaine, il a été décidé d'offrir gratuitement le nouvel album de U2 – Songs of Innocence – sur iTunes jusqu'au 13 octobre 2014.

D'un seul coup, l'album s'est retrouvé sur le compte iTunes de 500 millions d'utilisateurs. Nonobstant le fait que tout le monde n'apprécie pas la musique de U2, la manière dont Apple s'est comporté pour mettre en avant Songs of Innocence (le groupe ayant été grassement payé par la firme américaine pour cette exclusivité temporaire) a fait polémique.

Le téléchargement gratuit du CD aurait dû être proposé en option, avec par exemple un lien à suivre dans iTunes, au lieu de le répandre partout. Car en effet, la possession de Songs of Innocence a été imposée sans l'accord préalable des usagers. Dès le jour même, l'album a été comparé sur les réseaux sociaux à un virus se répandant sur les postes informatiques.

Car en plus de s'installer automatiquement et sans autorisation, l'album donne du fil à retordre pour ceux qui voudraient le supprimer. Aussi Apple a-t-il finalement mis à disposition un outil (SOI Remove) permettant de retirer en un clic l'album du groupe irlandais. Une fois effacé, l'album demeurera disponible gratuitement au téléchargement jusqu'au 13 octobre 2014. Au-delà de cette date, il faudra payer.

"Certains clients ont demandé la possibilité de supprimer Songs of Innocence de leur bibliothèque, donc nous avons mis en place SOI Remove pour leur permettre de le faire facilement. Tout client qui a besoin d'une aide supplémentaire doit contacter l'AppleCare", a indiqué un porte-parole à la BBC.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés