Twitpic va arrêter ses activités le 25 septembre. Le service d'hébergement de photos explique qu'un différend juridique avec Twitter, auquel il est intimement lié et très dépendant, est à l'origine de cette décision.

Clap de fin pour Twitpic. Après six ans d'activité, l'hébergeur de photos vient d'annoncer la fermeture imminente de son service. Dans un billet de blog publié ce jeudi, le créateur de la plateforme explique qu'un différend juridique avec Twitter a précipité l'arrêt du service. Twitpic souhaitait en effet obtenir la reconnaissance de son nom comme marque, mais s'est heurté au lobbying du réseau social.

Selon les explications données par le fondateur de Twitpic, Noah Everett, l'équipe juridique de Twitter est entrée en contact avec la direction de Twitpic ces dernières semaines pour lui demander d'abandonner sa demande auprès du bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO), déposée en 2009, c'est-à-dire un an après son lancement.

Twitpic, dont le fonctionnement est intimement lié au site communautaire, s'est retrouvé dans une impasse. En refusant de satisfaire la requête de Twitter, ce dernier aurait pu lui couper les accès à son interface de programmation applicative (API). La menace a en tout cas été mentionnée par le site, qui considère manifestement avoir des droits sur le nom "Twitpic".

Fallait-il combattre Twitter en justice ? "Malheureusement, nous n'avons pas les ressources nécessaires pour contrer une grande entreprises comme Twitter pour conserver notre marque, que nous croyons de tout cœur nous revenir de droit. C'est pourquoi nous avons décidé de fermer Twitpic", a expliqué Noah Everett, écartant de fait la perspective d'un changement de nom pour rebondir.

De son côté, Twitter s'est dit "triste de voir Twitpic fermer ses portes" et a voulu rappeler aux développeurs que l'environnement de développement mis en place par le réseau social ne leur est pas hostile. "Nous encourageons les développeurs à bâtir sur le service Twitter, comme Twitpic l'a fait pendant des années, et nous voulons qu'il soit clair qu'ils pourront continuer à utiliser le nom Twitpic".

Cependant, le site communautaire a également mis dans la balance sa propriété intellectuelle. "Bien sûr, nous devons aussi protéger notre marque et cela inclut celles liées à la nôtre", a ajouté le site dans une déclaration. Un message qui n'aura certainement pas échappé à tous les services tiers utilisant un nom à base de "twit" "tweet" et ainsi de suite.

L'arrêt effectif des activités de Twitpic aura lieu le 25 septembre. D'ici là, les usagers peuvent tout à fait commencer à récupérer leurs contenus avant leur disparition. Twitpic prévoit de mettre prochainement à disposition un outil permettant de faciliter ce processus en exportant d'un coup l'ensemble des photos concernées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés