Après la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) en juillet, Netflix vient de signer un contrat avec la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) et la Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques (ADAGP). L'accord porte sur les activités françaises de la plateforme de vidéo à la demande par abonnement, mais aussi belges et luxembourgeoises.

Désormais, Netflix a le droit "d'utiliser les répertoires de la SACD et de l’ADAGP au titre de la mise à disposition d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles dont l’exploitation a été préalablement autorisée par leur producteur ou distributeur", contre rémunération. Le lancement du service américain en France doit avoir lieu en septembre. Une conférence de presse à Paris est prévue le 15.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés