La Xbox One est désormais commercialisée au Japon, neuf mois après le lancement de la console aux USA et en Europe. Mais pour Microsoft, la conquête de ce marché sera très compliquée.

Mieux vaut tard que jamais. Déjà commercialisée aux États-Unis et en Europe depuis pratiquement un an, la Xbox One démarre enfin sa carrière au Japon. Microsoft vient en effet de commencer à vendre sa nouvelle console de salon au pays du Soleil levant ce jeudi 4 septembre. Mais pour l'entreprise américaine, la conquête de ce marché ne sera pas du tout une partie de plaisir.

Le Japon est un pays historiquement fermé aux consoles de jeu étrangères. Les deux précédentes plateformes proposées par Microsoft, la Xbox et la Xbox 360, ont réalisé des contre-performances spectaculaires alors qu'elles ont eu un meilleur destin ailleurs. Par ailleurs, les produits proposés par la concurrence (Nintendo et Sony, des firmes japonaises) se sont systématiquement mieux vendus.

C'est d'ailleurs pour cette raison que Sony, en fin stratège, n'a pas concentré ses efforts sur le Japon avec sa PlayStation 4. L'entreprise nipponne sait que Microsoft à toutes les difficultés du monde à percer sur ce marché. Aussi a-t-elle mis le paquet en Europe et aux États-Unis, c'est-à-dire là où la bataille n'est pas gagnée d'avance, en lançant la PS4 en novembre 2013 avant de s'occuper du Japon en février 2014.

Microsoft aurait pourtant bien besoin d'un sursaut au Japon. Dans la guerre des consoles, Sony est en effet en train de prendre l'ascendant sur son adversaire avec sa PlayStation 4. Celle-ci a été vendue à 10 millions d'exemplaires en l'espace de neuf mois, même si les performances du produit au Japon sont moins élevées que prévu. De son côté, Microsoft communique moins, signe que la situation n'est pas bonne.

Les quelques soucis rencontrés par Sony au Japon avec sa PS4 profiteront-ils à Microsoft ? Outre une baisse de prix grâce à la mise au point d'un pack Xbox One sans Kinect, l'entreprise américaine mise aussi sur quelques jeux exclusifs pour conquérir les joueurs japonais.

( photo : Microsoft )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés