Jugée insuffisante par le propriétaire de T-Mobile US, l'offre d'Iliad (33 dollars par action) est toutefois la seule à demeurer encore en course suite au retrait de Softbank (40 dollars par action). Quel serait le montant adéquat ? Alors qu'il est question d'une proposition à 35 dollars par action, une source proche du dossier assure qu'elle serait là encore trop basse...

Lorsque l'intérêt d'Iliad pour T-Mobile US a été divulgué fin juillet, l'entreprise française a tenu immédiatement à préciser les contours de son offre visant l'opérateur américain. Dès les premiers articles parus dans la presse, un communiqué a été diffusé par la maison-mère de Free dans lequel elle a expliqué avoir "offert 15 milliards de dollars en numéraire pour 56,6 % de T-Mobile US, à 33,0 $ par action".

Malgré son caractère exceptionnel, la proposition d'Iliad n'a pas convaincu Deutsche Telekom, qui contrôle actuellement les deux tiers du capital de T-Mobile US. Lors d'une conférence téléphonique, le PDG Timotheus Höttges a souligné l'insuffisance de l'offre du groupe français. Elle a même été décrite comme "inadéquate" par Braxton Carter, le directeur financier de T-Mobile US.

Le problème, c'est qu'il n'y a plus aucun candidat au rachat de T-Mobile US hormis Iliad. L'autre compétiteur, la holding japonaise Softbank, a décidé de jeter l'éponge après avoir pris conscience que son projet risquait de se heurter aux réticences des autorités de régulation américaines (Softbank contrôle en effet déjà l'essentiel du troisième plus gros opérateur du pays, T-Mobile US étant le quatrième).

Softbank et sa proposition à 40 dollars par action n'étant plus dans la course, Deutsche Telekom n'a pas d'autre choix de considérer avec sérieux l'offre d'Iliad. Et à en croire Bloomberg, l'opérateur allemand serait disposé à discuter d'une vente de T-Mobile US à 35 dollars par action. C'est nettement plus bas que Softbank, mais les propositions alternatives manquent.

De son côté, Reuters cite une source proche de Deutsche Telekom qui assure que même à 35 dollars par action, l'offre d'Iliad serait insuffisante. Le contact de l'agence n'a pas indiqué quel serait le montant adéquat pour négocier la vente de T-Mobile US. Une chose est sûre, Iliad devra de toute façon mettre beaucoup plus d'argent sur la table s'il veut prendre le contrôle de l'opérateur américain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés