Microsoft vient de retirer 1500 applications de son magasin dédié à Windows, au motif qu'elles ont enfreint ses conditions d'utilisation. En attendant un coup de balai similaire sur Windows Phone Store, l'entreprise américaine a établi de nouvelles règles pour ses deux plateformes de téléchargement.

Si elle est nettement moins bien achalandée que les magasins d'applications pour Android et iOS, la boutique dédiée à l'écosystème Windows Phone compte tout de même plus de 300 000 références. De plus, les logiciels les plus populaires sur Google Play et l'App Store sont généralement aussi disponibles pour le système d'exploitation mobile de Microsoft.

Cependant, l'entreprise américaine doit aussi composer avec des programmes qui ne respectent pas correctement les conditions d'utilisation de ses plateformes de téléchargement ou qui profitent d'un certain "vide juridique" dans les règles pour tromper les utilisateurs. Aussi Microsoft a-t-il décidé de renforcer son règlement et de passer un coup de balai dans sa boutique.

Plus de 1500 logiciels viennent ainsi d'être retirés parce que leur titre était mensonger ou parce qu'ils promettaient des fonctionnalités qu'ils n'avaient pas. Microsoft précise que ce nettoyage se déroule pour le moment dans la boutique dédiée à Windows (Windows Store). Selon toute vraisemblance, celui-ci sera ensuite étendu au magasin consacré à Windows Phone.

En revanche, les trois nouvelles règles édictées par Microsoft s'appliquent dès maintenant aux deux plateformes. Désormais, le nom de l'application doit être clair et précis afin de refléter sa fonctionnalité ; elle doit être placée dans la catégorie adéquate ; l’icône doit être originale afin de la différencier des autres.

Microsoft indique que la suppression de 1500 applications n'est qu'une première étape. D'autres coups de balai devraient suivre au fur et à mesure de l'avancée de la procédure de vérification des applications.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés