Apple a signé un accord avec China Telecom pour déployer en Chine des serveurs pour stocker "dans le cloud" des données d'utilisateurs chinois, apprend-t-on ce vendredi par une dépêche Reuters. C'est la première fois que la firme de Cupertino décide ainsi d'installer un data center en Chine, ce que Google refuse de faire — la firme de Mountain View a annulé l'an dernier un projet de data center à Honk Kong, officiellement pour des obstacles réglementaires sur l'implantation d'éoliennes.

Google devient ainsi le dernier des grand acteurs de services de cloud à ne pas être présent en Chine. Microsoft a conclu un accord avec 21Vianet pour installer en Chine des serveurs pour ses services de cloud Microsoft Azure. Amazon dispose de serveurs à Honk Kong (et en prévoit dans la région de Pékin), et IBM a déjà construit plusieurs data centers.

Technologiquement, ces centres de données sont essentiels pour assurer une distribution rapide des contenus auprès des utilisateurs chinois. Dans un communiqué, Apple précise que toutes les données stockées par China Telecom seraient chiffrées, et que l'opérateur chinois n'aurait aucun accès à ces données. A priori, il n'est pas prévu que des données d'utilisateurs non-Chinois soient également stockées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés