Nokia a dévoilé un nouveau téléphone à très bas coût. Le Nokia 130 est en effet un mobile similaire aux modèles commercialisés dans les années 90, c'est-à-dire sans écran tactile, sans accès à l'Internet mobile en très haut débit et sans WiFi. S'il contient quelques fonctionnalités annexes, il se limite à l'essentiel : téléphoner.

Vous n’avez que faire des smartphones dernier cri que les constructeurs proposent année après année ? Si vous êtes en quête d’un portable dont les fonctions se limitent essentiellement à téléphoner, le Nokia 130 devrait certainement attirer votre attention — et vous replonger dans les années 90, à une époque où les écrans tactiles n’existaient pas dans la téléphonie mobile.

Nokia a en effet dévoilé un nouveau cellulaire qui paraît taillé exprès pour conquérir les marchés émergents. Doté d’un clavier physique et d’un écran dont la diagonale atteint 1,8 pouce, le Nokia 130 propose des caractéristiques techniques très basiques, mais largement suffisantes pour passer un coup de fil, envoyer et recevoir des SMS ou encore régler son réveil.

Le Nokia 130 dispose toutefois de quelques fonctionnalités dédiées au divertissement comme un module FM pour écouter la radio et un lecteur musical supportant les formats les plus courants (MP3, WAV, AAC, MIDI). N’escomptez en revanche pas jouer à des jeux vidéo récents, à prendre des photographies ou à naviguer en très haut débit sur le net grâce au réseau 4G. Le mobile n’a pas cette ambition.

Vendu 19 euros, le téléphone embarque une batterie 1020 mAh qui offre 36 jours d’autonomie en veille selon Nokia, et 13 heures d’autonomie en conversation continue. Concernant les autres usagers, le fabricant finlandais indique que l’autonomie est de 46 heures maximum en écoute continue de musique et de 16 heures dans le cas de la vidéo.

Le retrait d’un certain nombre d’éléments (absence du WiFi, pas de grand écran tactile, pas d’appareil photo, pas de 3G ou 4G…) a évidemment permis de baisser drastiquement le prix, puisque le Nokia 130 n’a pas besoin d’une puissance particulière. D’ailleurs, le terminal dispose d’un système d’exploitation adapté, le Nokia OS, signe de ses limites techniques.

Le Nokia 130 s’adresse clairement à une clientèle bien spécifique. Outre les marchés émergents qui n’ont pas nécessairement les moyens de dépenser beaucoup d’argent dans des mobiles vendus à prix d’or, un tel cellulaire pourrait par exemple servir de premier téléphone pour un jeune enfant qui s’apprête justement à en recevoir un. L’occasion pour lui de se faire la main dans un environnement de fait très limité.

Ce n’est pas la première fois que Nokia présente un mobile très bas de gamme. L’an dernier, l’entreprise européenne avait dévoilé deux terminaux également à très bas coût : le Nokia 105 et le Nokia 301. Le premier est vendu 15 euros et ressemble au Nokia 130. Le second est plus ambitieux : vendu 65 euros, il inclut un écran plus grand et une connexion Internet en 3,5G.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos