Vitrine en ligne de la réforme du système de santé voulue par Barack Obama, la plateforme Healthcare.gov a vu le jour dans la douleur. La cour des comptes américaine évalue les dépenses totales liées au projet à 840 millions de dollars.

Promesse clé de sa campagne électorale, la réforme du système de santé américain proposée par Barack Obama a débouché sur la loi sur la protection des patients et des soins abordables (Patient Protection and Affordable Care Act), dite loi Obamacare. Sa mise en place n'a pas été aisée : outre les obstacles politiques et juridiques à franchir, le site dédié, Healthcare, a été confronté à d'immenses soucis techniques.

Au terme d'un long processus de réparation, la plateforme est désormais fonctionnelle depuis le début de l'année. Mais les difficultés rencontrées lors du développement et du lancement du projet ont coûté très cher. Selon le Government Accountability Office (GAO), qui est l'équivalent de la cour des comptes en France, la totalité de Healthcare a nécessité 840 millions de dollars.

Comme le note le National Journal, ce nombre très élevé regroupe l'ensemble des dépenses liées au site web, par exemple les dérapages qui sont apparus à différents niveaux de la conception ou lorsqu'il a fallu passer d'un prestataire à un autre (en l'occurrence de CGI à Accenture), parce que le travail du premier n'a pas satisfait les responsables du projet.

L'an dernier, l'infographiste David McCandless a d'ailleurs donné une petite idée de l'ampleur du travail qu'a nécessité Healthcare en publiant une infographie classant divers projets en informatique en fonction du nombre de lignes de code nécessaire à leur fonctionnement. Il est alors apparu que le code requis pour le bon fonctionnement de la plateforme de santé est considérable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés