Le baladeur MP3 de Microsoft s'appellerait donc le Zune, à en croire les rumeurs et la réservation du nom de domaine ZuneLive.com. Il doit concurrencer l'iPod et imiter toutes les recettes de son succès... peut-être même jusqu'à la plus mauvaise : la totale incompatibilité avec les services de musique et baladeurs concurrents.

Les rumeurs sur le Zune de Microsoft ne cessent de prospérer. Le baladeur MP3 n’a pas encore été annoncé officiellement par la firme mais il serait programmé pour le mois de novembre aux USA et pour 2007 dans le reste du monde. Son prix devrait être équivalent à celui d’un iPod de 60 Go, c’est-à-dire autour des 450 euros en France, et fonctionnerait de pair avec la plateforme Live Anywhere de Microsoft. Ses capacités en matière de jeux-vidéo ont été mises en doute, même s’il serait équipé d’un processeur cadencé à 400 Mhz, ce qui pourrait lui permettre de faire tourner d’anciens jeux d’arcade actuellement proposés sur Xbox Live.

Il semble également se confirmer, ce qui n’est pas une surprise au regard du logo du Zune, que le rival de l’iPod donnera à ses usagers la possibilité de s’échanger des chansons entre baladeurs par WiFi (10 utilisateurs maximum), à condition qu’elles ne soient pas protégées par un DRM. Dans ce dernier cas, le baladeur stockerait un signet pour acheter la chanson sur une plate-forme musicale. Et cette plate-forme ne pourrait être que celle de Microsoft.

Car là où le bât blesse si la rumeur se confirmait, c’est que le Zune ne serait pas compatible avec les services estampillés PlaysForSure, un standard pourtant imposé par Microsoft auprès de nombreux fabricants et plate-formes de musique en ligne. Le baladeur ne serait capable de lire que les chansons protégées avec le nouveau standard PlaysForSure 2, qui devrait être introduit avec le Zune, et sans doute sur la plate-forme URGE réalisée en partenariat avec MTV. Les chanons achetées sur iTunes ne pourraient donc pas être lues sur le Zune, ce qui n’est pas une surprise. Mais en plus les chansons achetées sur des plate-formes WMA (PlaysForSure) comme Fnac.com ou VirginMega ne seraient pas non plus lisibles sur le nouveau baladeur chèrement acquis.

On n’ose y croire, ou alors la nouvelle Autorité des mesures techniques créée par la loi DADVSI aura décidémment beaucoup de pain sur la planche…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés