Facebook ne connaît décidément pas la crise. Les derniers résultats de l'entreprise sont excellents et la fréquentation de la plateforme, qui peut connaître des signes de fatigue dans les pays du Nord, est nettement compensée par les internautes du Sud.

Les affaires tournent décidément très bien pour Facebook, malgré les très nombreuses critiques dont il fait l'objet. Lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre, le réseau social a révélé que les principaux voyants sur le plan financier étaient au vert. Même chose du côté de la fréquentation de la plateforme, à en croire les statistiques concernant le nombre d'utilisateurs actifs.

Dans le détail, Facebook a annoncé que son chiffre d'affaires a augmenté de 60 % entre 2013 et 2014, pour s'établir à 2,91 milliards de dollars fin juin (contre 1,81 milliard l'an passé). Même constat pour son bénéfice net, qui a connu un bond spectaculaire de 137 % entre 2013 et 2014. Celui-ci a atteint 791 millions de dollars à la fin du mois de juin, contre 333 millions en 2013.

Du côté des utilisateurs, Facebook déclare que les utilisateurs ont été 1,32 milliard à se connecter au site communautaire au cours du mois de juin 2014 (ce qui inclut de fait les faux comptes, que le site évaluait à un peu moins de 10 % du total en 2012). Par jour, ils étaient 829 millions en moyenne à se rendre sur la plateforme, dont 654 millions via un accès mobile.

Les annonces de Facebook ont particulièrement été bien accueillies à Wall Street, puisque l'action vaut désormais plus de 74,5 dollars contre moins de 72 dollars avant la publication des résultats du deuxième trimestre 2014. Le temps où l'action était passé sous son prix d'introduction en 2012 (35 dollars) est décidément bien loin ; aujourd'hui, sa valeur vaut le double.

Et sa valorisation boursière est évaluée à 192 milliards de dollars.

Depuis 2013, Facebook a également mené quelques opérations d'importance comme l'acquisition de WhatsApp, un service de messagerie instantanée, pour un total de 19 milliards de dollars ou l'achat d'Oculus VR, une société qui travaille sur la réalité virtuelle, pour 2 milliards de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés