BitTorrent, qui veut mettre à profit sa technologie P2P pour l'offre légale, a noué un accord avec un producteur pour diffuser le pilote d'une nouvelle série TV, et organiser la levée de fonds nécessaire à la réalisation d'une saison entière.

Alors que son nom est synonyme de piratage dans l'esprit des ayants droit et de beaucoup d'internautes, BitTorrent veut changer son image et profiter de la notoriété internationale de sa marque pour devenir un véritable acteur de l'offre légale. Alors que la société qui édite le logiciel de P2P a déjà réussi à générer plus de 100 millions de téléchargements légaux de contenus artistiques distribués sur sa plateforme BitTorrent Bundle (avec des noms célèbres comme Madonna, Moby, Lady Gaga…), BitTorrent Inc veut désormais passer la vitesse supérieure.

L'éditeur a annoncé le lancement d'une opération de crowdfunding destinée à financer "Children of the Machine", une série TV de science-fiction produite par Marco Weber. "Si tout se passe comme prévu, M. Weber distribuera le pilote — qu'il financera lui-même avec l'aide d'investisseurs privés — gratuitement sur BitTorrent en décembre", raconte le New York Times. Il proposera ensuite aux internautes de financer la production d'une saison entière, et souhaite pour cela obtenir 250 000 "dons" de 9,95 dollars, soit près de 2,5 millions d'euros. Le pilote lui-même, d'une durée d'une heure, coûtera 1 million de dollars à réaliser.

Le précédent Pioneer One

"Je pense que c'est l'hybride parfait entre Netflix et Kickstarter", explique le producteur, dont la série parlera d'adolescents plongés dans une Amérique futuriste, "ravagée par le réchauffement climatique et menacée par la rébellion de sa propre technologie de plus en plus intelligente". Children Of The Machines s'adressera avant tout aux jeunes intéressés par les nouvelles technologies, et l'histoire fera elle-même référence à BitTorrent.

Ce ne sera cependant pas la première fois que BitTorrent sera ainsi utilisé pour distribuer et financer une série TV. Dès 2010, la série Pioneer One avait été produite grâce aux dons des internautes. Le budget était cependant beaucoup plus faible, avec 36 000 dollars pour les trois premiers épisodes. En tout, six épisodes avaient été réalisés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés