France Telecom a annoncé le 11 avril dernier une réduction de ses tarifs ADSL pour les opérateurs. Mais quel sera l'impact réel de ces réductions pour les consommateurs finaux ?

En effet, si réduction de 20 % il y a (l’ART doit donner son accord mais le contraire serait des plus étonnants), celle-ci sera faite sur les tarifs Netissimo de gros offerts aux opérateurs qui nous proposent leurs propres services d’accès à haut-débit. Mais tous semblent s’unir pour dire que cette baisse pourtant significative n’aura que très peu d’effet sur les tarifs de nos propres factures.

En effet Nicolas Dufourcq, PDG de Wanadoo, a déclaré que « Sur le prix du Pack ADSL de Wanadoo, il n’est pas envisagé de baisse à court terme ». Les abonnements que vous avez actuellement resterons donc au même prix pendant au moins quelques mois.

Du côté des autres fournisseurs d’accès, la nouvelle a été accueillie chaleureusement, mais uniquement comme un moyen pour eux de se développer dans un marché qui leur était pour l’instant trop peu rentable. Que ce soit Free, T-Online (Club Internet), Tiscali ou 9Telecom, aucun ne parle du consommateur final mais uniquement de la majoration de leur marge. Ne soyons pas cependant trop cynique car il est vrai que les tarifs exercés jusqu’alors par France Telecom étouffaient le marché et nous pouvons espérer qu’à terme, une fois le marché équilibré, la concurrence sur les prix pourra commencer.

Tous saluent également l’arrivée d’un ADSL bas de gamme en 128kbits/s. S’il s’agit d’une offre interessante pour démocratiser le « haut-débit » en France, cette offre pose néanmoins selon moi des interrogations sur l’équilibre avec nos pays voisins. Faut-il faire du haut-débit une exception culturelle française ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés