Début 2013, Nvidia a choisi d'entrer en concurrence frontale avec la Nintendo 3DS ou la PS Vita de Sony en commercialisant sa propre console de jeux vidéo portable. Basée sur Android, cette nouvelle machine, baptisée Shield, n'a toutefois pas traversé l'Atlantique pour tenter de percer en Europe. Malgré des caractéristiques plus qu'honnêtes, le succès n'a pas été au rendez-vous.

Malgré ce premier échec,  le fondeur de processeurs graphiques est déterminé à retenter sa chance. Dans un message publié sur Twitter cette semaine, le Global Certification Forum a publié des informations sur un nouvel appareil. Toutefois, il n'est plus question d'une console de jeu mais d'une tablette compatible avec les réseaux en très haut débit mobile (4G).

L'aspect de ce nouveau terminal devrait donc être radicalement différent de la console Shield, qui dispose d'un écran 5 pouces associé à une manette intégrée classique. Une évolution qui devrait se retrouver également dans les ambitions de Nvidia. Plutôt que de viser les seuls joueurs, le constructeur américain paraît vouloir toucher une clientèle plus large avec un produit davantage grand public.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés