Une extension Chrome vous propose de choisir vous-mêmes l'état émotionnel dans lequel vous plonge Facebook.

Facebook a suscité une certaine indignation dans sa communauté (pas au point que certains s'en aillent, il ne faut pas exagérer) en révélant naïvement qu'il avait manipulé ses membres pour les rendre plus tristes ou plus joyeux, vérifiant la théorie de la contamination des émotions. Le réseau social n'a rien vu de mal au fait de traiter ses membres comme des cobayes, et s'est simplement excusé d'avoir mal communiqué sur l'objectif de son expérience. 

Sur le fond, le problème n'est pas tant dans le manque d'éthique du réseau social que dans le fait qu'il a parfaitement conscience de sa capacité d'influencer les foules par ses algorithmes. La société de Mark Zuckerberg peut manipuler un milliard d'être humains qui utilisent ses services, comme c'est le cas pour d'autres géants du Net tels que Google ou Microsoft.

Mais vous pouvez aussi décider des critères de votre propre manipulation mentale. C'est en tout cas l'objet d'une extension pour Chrome, Facebook Mood Manipulator, qui ajoute à Facebook quelques curseurs qui permettent de choisir la quantité de messages positifs, émouvants, ou agressifs que l'on voit dans son fil d'actualités.

Si la théorie de la contamination émotionnelle est vraie, alors vous pourrez choisir l'état dans lequel Facebook vous met.

L'analyse des billets est basée sur le logiciel d'analyse lexical Linguistic Inquiry and Word Count (LIWC), le même que celui utilisé par Facebook dans son expérience. Hélas, il est donc réservé aux publications en anglais et ne fonctionnera pas avec les utilisateurs de Facebook en français.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés