Dans le cadre du développement d'Android L, la prochaine version de l'O.S. mobile, Google a mis sur pied le projet Volta, dont le but est de d'augmenter l'autonomie des terminaux. Testée par Ars Technica, l'initiative devrait permettre d'économiser fortement la batterie.

Au cours de la conférence I/O survenue au début du mois, Google a levé partiellement le voile entourant la prochaine évolution majeure de son système d'exploitation mobile, Android. Simplement baptisée "L" pour l'instant, cette future mouture doit offrir une autonomie accrue aux terminaux sur lesquels elle sera installée. Cet effort s'inscrit dans le projet Volta, qui vise à moins solliciter la batterie.

Le projet Volta est-il efficace ? À cette question, Ars Technica est tenté de répondre "oui". Sur le même smartphone Nexus 5 utilisé pour le test, la navigation sur le web en WiFi a tenu 5 heures 45 (345 minutes) avec Android 4.4.4. Avec Android L, elle a pu durer 7 heures 51 (471 minutes), soit un gain de pratiquement deux heures ! C'est tout à fait considérable.

"Nous avons fait le test sur un appareil unique pour éliminer les écarts au niveau de la batterie, ce qui signifie flasher l'appareil pour installer Android 4.4.4, s'inscrire, mettre à jour les applications, charger le mobile, lancer le test et flasher le même terminal avec la préversion de L", expliquent nos confrères, qui ont tenu à être le plus rigoureux possible dans ce banc d'essai.

"Notre test de batterie a maintenu l'écran allumé et fait charger des pages web via le WiFi toutes les 15 secondes jusqu'à ce que la batterie soit à plat. Pour chaque test, la luminosité de l'écran était réglée à 22 cd/m2, ce qui a été vérifié par un colorimètre, et par souci d'exactitude, nous avons fait le test deux fois à chaque fois", est-il précisé.

Bien sûr, l'écart constaté dans un test très spécifique ne signifie en aucune façon qu'Android L va systématiquement ajouter près de deux heures à l'autonomie du mobile. De nombreux critères (luminosité de l'écran, activité du sans fil (mobile, WiFi, Bluetooth, NFC…), type d'usage, applications en veille…) peuvent influencer cette durée.

Cela étant, la différence est nette et devrait probablement être perçue par les usagers, lorsqu'ils mettront à jour leur appareil Android.

( photo : CC BY-SA matsuyuki )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés