Né du projet Andromède qui associe Orange et Thalès (Dassault Systèmes s'étant retiré), Cloudwatt a annoncé mercredi le lancement de ses offres de cloud souverain.

Il avait été créé pour ça, c'est désormais fait. Créé par Orange et Thalès pour répondre à l'ambition du gouvernement de ne plus dépendre des services de cloud américains, l'hébergeur Cloudwatt a annoncé mercredi le lancement de son "cloud public complet, souverain et à haute performance".

"Cette offre est la première du marché à être à la fois 100 % open source, 100 % transparente et lisible, 100 % hébergée sur le territoire français, 100 % sans engagement ni frais d’accès, 100 % facturée à l’usage et 100 % compétitive avec des tarifs parfaitement en ligne avec les meilleures offres du marché", assure la société qui a dû subir un audit financier en début d'année, pour évaluer l'impact de ses retards sur le concurrent Numergy (formé par Bull et SFR) — audit qu'il dit avoir lui-même réclamé à Bercy.

Basée en natif sur l'architecture open-source OpenStack sur laquelle Cloudwatt a tout misé pour se différencier, la nouvelle offre de Cloudwatt se décompose en deux services :

  • "Compute" pour le calcul distribué, avec "une large gamme de gabarits avec une variété d’OS Linux et Windows démarrés en self-service en moins de 30 secondes pour les OS Linux et redimensionnables". Cloudwatt précise que "de nombreuses solutions de cloud management, de monitoring, de PaaS sont d’ores et déjà disponibles dans l’écosystème compatible avec notre API ouverte OpenStack Nova" ;
  • "Stockage Objet" pour "stocker, extraire et distribuer des données et des fichiers, à tout moment, depuis n'importe quel accès Internet, quel qu'en soit le volume jusqu’à plusieurs peta-octets", avec une API RESTFul basée sur OpenStack Swift.

Comme le veut la règle du marché, les deux services (qui peuvent être combinés) sont facturés à la consommation ; soit à la minute de calcul pour les offres "Compute", soit au volume et au trafic sortant pour le stockage.

La firme assure que grâce à sa grille tarifaire (.pdf) "aux prix du marché", "le cloud public de Cloudwatt se révélera, dans de très nombreux cas, le plus économique".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés