Twitter pourrait proposer prochainement la possibilité de commander des biens directement depuis certains messages. Un bouton "buy now" a en effet été découvert, ce qui laisse à penser que le réseau social prépare un nouveau service de type "Twitter Shopping".

Le commerce électronique sera-t-il le prochain cheval de bataille de Twitter ? Constatant que ses efforts pour percer dans le secteur de la musique ne paient pas pour le moment, avec d'un côté l'échec de son service musical et de l'autre son incapacité à acheter SoundCloud, le réseau social américain est visiblement prêt à basculer dans tout autre chose pour relancer sa croissance, en berne.

Le site américain Re/Code a en effet découvert l'apparition d'un nouveau bouton dans certains messages diffusés sur le site communautaire. Baptisé "buy now", il permet à priori d'ajouter dans un panier le produit dont il est question dans le tweet, et de régler ensuite la commande. Plusieurs exemples sont donnés : une paire de tongs, une bibliothèque, des chaussures de sport et un thermostat connecté.

Vu les captures d'écran, la présence du bouton "buy now" est liée à Fancy, une application mobile dédiée au commerce électronique. Il est évident que cette intégration n'a pas pu se faire sans l'aval du réseau social, ce qui laisse à penser que Twitter expérimente bien le shopping depuis sa plateforme, avec la sélection des articles depuis des tweets avant le paiement depuis une page spéciale.

Rappelons que depuis mai, Twitter est utilisé par Amazon pour son nouveau service, AmazonCart. Celui-ci permet à un membre du site de mettre dans son panier des produits mentionnés sur le réseau social, une fois que son profil aura été associé à son compte sur le site de e-commerce. Dans ce système, l'usager doit juste répondre aux messages contenant un lien pointant vers une page Amazon.

Toute la question est de savoir si Twitter va effectivement aller plus loin avec ce projet ou s'il va s'en tenir à la simple expérimentation sans lendemain. Si "Twitter Shopping" se met effectivement en place, celui-ci sera sans doute synchronisé avec le ciblage publicitaire basé sur les tweets de ses utilisateurs, afin de confronter ces derniers à des produits susceptibles de les intéresser.

( photo : Re/Code )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés