Google a profité de sa conférence annuelle I/O pour présenter sa nouvelle initiative dans l'univers de la télévision. Google TV n'ayant pas donné les résultats escomptés, l'entreprise américaine mise cette fois sur Android TV. Cette plateforme logicielle sera notamment intégrée dans des produits Sony et Sharp vendus en 2015.

Cette nouvelle tentative sera-t-elle la bonne ? Au cours de la conférence annuelle I/O dédiée aux développeurs, Google a dévoilé Android TV, une nouvelle plateforme logicielle à destination des téléviseurs. Exit donc Google TV, qui n'a pas vraiment eu les faveurs des chaînes de télévision. Android TV va prendre la suite des opérations, toujours avec une multitude de partenaires, et avec une ergonomie et une interface repensées.

Installé directement dans le téléviseur ou dans un boîtier décodeur (set-top box), Android TV peut toujours compter sur le soutien de certains grands groupes comme Sony et Intel, déjà impliqués dans Google TV, ainsi que Sharp, Qualcomm et Nvidia. D'ailleurs, Sony et Sharp prévoient justement de lancer des téléviseurs et des boîtiers décodeurs avec Android TV en 2015.

Là encore, Google TV peut être contrôlé à la voix, par exemple en utilisant une montre connectée avec Android Wear. Lors de la démonstration, le système a prouvé sa capacité à répondre à des questions simples ("Quelle actrice joue Katniss dans le film Hunger Games ?") grâce à l'usage du Knowledge Graph. Mais il est aussi possible d'utiliser une télécommande.

Android TV a aussi montré ses capacités dans le jeu vidéo. Par exemple, un joueur passer par l'écran du téléviseur, tandis qu'un autre peut utiliser sa tablette ou un mobile. La liaison se fait sans fil et, sans surprise, le catalogue par défaut sera Google Play. Aucune précision n'a été donnée concernant les boutiques alternatives proposant aussi des jeux, des apps et des fichiers multimédias.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés