Lors de l'édition 2014 de Google I/O, l'initiative Android One a été dévoilée. Il s'agit d'encourager la vente de mobiles à moins de 100 dollars dans les pays émergents. Ce nouveau programme débutera en Inde, avant d'être lancé dans d'autres pays.

C'est ce mercredi que Google a tenu sa conférence annuelle Google I/O consacrée au développement logiciel. L'occasion pour le groupe de livrer quelques statistiques flatteuses sur Android, le système d'exploitation que l'entreprise américaine s'emploie à propager partout. Ainsi l'O.S. est utilisé par un milliard d'usagers actifs dans le monde, contre 538 millions en 2013.

Le décor posé, Google a alors embrayé sur un constat : la majorité des individus sur Terre n'a ni téléphone portable ni accès à Internet. Il existe ainsi un marché de 5 milliards de personnes à conquérir, même si la firme de Mountain View s'est bien gardée de présenter les choses sous cet angle. Une initiative spécifique, intitulée Android One, a donc été présentée.

Le but ? Atteindre la population des pays émergents.

L'idée avec Android One est de mettre à disposition une plateforme matérielle la plus économique possible afin que le prix final du mobile soit très contenu. À cette fin, l'entreprise californienne a expliqué que la participation des opérateurs locaux et la mobilisation des constructeurs seront déterminantes. Le programme Android One doit débuter cet été en Inde, avant d'être étendu à d'autres pays.

Au cours de la conférence, Google a présenté l'exemple d'un téléphone doté d'un écran de 4,5 pouces avec deux emplacements pour des cartes SIM. Les performances de ces terminaux seront limitées, mais Google souhaite qu'ils soient vendus sous la barre des 100 dollars. D'autres sociétés sont aussi sur ce créneau : Motorola, ARM et Mozilla cherchent aussi à casser les prix des mobiles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés