Comme nous vous le rapportions dans notre actualité du 23 août 2002, Morpheus 2.0 exploite le code open-source d'un ancien client Gnutella : Jtella. Les développeurs de ce dernier ne comptent apparemment pas laisser StreamCast agir impunément, et opposent aujourd'hui les termes de la license d'utilisation du code.

Selon un rédacteur de notre confrère zeropaid.com, les développeurs de Jtella auraient contacté l’éditeur de Morpheus en leur opposant deux articles essentiels de la LGPL (Lesser General Public License), consultable sur cette page.

  • La section 4, qui fait obligation de la diffusion du code source, ou à défaut, d’un lien vers le code source originel.
  • La section 6, qui fait obligation de mentionner expressement toutes les librairies open-source utilisées

Sur ce dernier point, Morpheus 2.0 ne fait que joindre un fichier jtella.txt à la racine du dossier d’installation, c’est à dire à un endroit où seuls les connaisseurs iront fouiller.

L’utilisation de l’interface graphique de Furthernet, également litigieuse, pose davantage de problèmes de preuves puisque l’un des développeurs serait parti travailler sur Morpheus, apportant avec lui son inspiration et ses lignes de codes personnelles.

Jtella serait toujours dans l’attente d’une réponse de StreamCast…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés