Comment fonctionne la technologie GoalControl-4D exploitée de façon décisive pour la première fois dimanche soir lors de France-Honduras pour accorder à l'équipe de France le but contre son camp du gardien Noel Valladares ? Explications.

La victoire face au Honduras dimanche soir ne restera pas historique uniquement parce qu'il était plus arrivé à la France depuis 1998 de remporter son premier match de poules dans une coupe du monde de football. Elle restera aussi et surtout le tout premier match en compétition officielle dans lequel un but est accordé après l'utilisation de l'arbitrage vidéo.

Suite à une reprise de volée de Karim Benzema à la 48ème minute, le ballon a en effet heurté le poteau gauche de Noel Valladares qui l'a lui-même envoyé vers sa ligne de but avant de le rattraper… quelques centimètres trop tard :

Même s'il s'en est suivi quelques moments de flottements et de tensions provoqués par la diffusion des images dans le stade, l'arbitre n'a jamais eu le moindre doute sur le fait que le ballon était bien entré la cage. Il disposait en effet à son poignet d'une montre connectée qui l'a immédiatement prévenu que le ballon avait bien franchi la ligne.

Pour avoir cette indication en temps réel, la FIFA utilise la technologie GoalControl-4D fournie par la société allemande GoalControl GmbH, qui utilise 14 caméras de très haute définition (sept pour chaque cage), installées tout autour du but. Toutes ces caméras filment chacune jusqu'à 500 images par seconde, et envoient en continu leurs images par fibre optique à un serveur situé dans le stade, lequel est équipé d'un logiciel qui analyse et croise toutes les images pour modéliser la position du ballon avec une précision au millimètre près :

Lors des préparatifs, la technologie sur la ligne de but (ou GLT, pour Goal-Line Technology) a été installée et testée dans chacun des 12 stades de la Coupe du Monde, avec une phase de calibration intensive, comme le montre la vidéo ci-dessous. 

Au moment où le logiciel GoalControl-4D détecte qu'il y a but, la notification parvient en une seconde à la montre de l'arbitre, qui se met à vibrer et à afficher "GOAL". Il peut alors siffler en toute conscience pour accorder le but. Le signal est chiffré pour éviter les mauvaises plaisanteries, en s'assurant que le signal reçu a bien été émis par GoalControl et pas par un spectateur malicieux…

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos