Annoncé pour la première fois lors du CES puis présenté plus en détail lors de l'E3, le PlayStation Now va faire ses premiers pas en Amérique du Nord fin juillet. Et pour l'Europe ? Rien à l'horizon. La faute à la pauvreté de l'offre en streaming, selon Sony.

Au cours de l'E3 2014, Sony a fourni de nouvelles informations concernant le PlayStation Now. Le groupe japonais a notamment révélé la date du lancement du service de jeu vidéo en streaming en Amérique du Nord, précisé la taille du catalogue initial et annoncé un série télévisée exclusive. Mais comme lors du CES, Sony n'a rien dit sur une éventuelle arrivée du PS Now en Europe.

Le Vieux Continent n'intéresse-t-il donc pas Sony ? Cela paraît franchement peu probable, puisque les Européens ont toujours été des bons clients pour la firme nipponne. Les différentes consoles du groupe se sont toujours bien vendues de ce côté-ci de l'Atlantique, en particulier les PS2 et 3 (selon VG Chartz, il s'est vendu plus de ces consoles en Europe qu'en Amérique du Nord).

Pauvreté du streaming, selon Sony

En fait, le problème réside dans la pauvreté de l'offre en matière de streaming. C'est en tout cas l'explication donnée par Andrew House, le PDG de Sony Computer Entertainment, lors d'un entretien avec Le Figaro, pour expliquer l'absence de perspective européenne pour le PS Now. "Les services en streaming, comme l'accès à des films ou à des séries via cette technologie, sont moins développés en Europe".

L'ouverture du service "ne se fera que lorsque le marché européen se sera tourné vers la distribution de contenus en streaming", prévient ensuite Andrew House. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que Sony travaillera sur une offre européenne (prix des jeux, services de location, coût de l'abonnement).

Une réalité un peu différente

La remarque est toutefois surprenante, au regard des récentes études sur les pratiques des internautes et le succès manifeste des sites comme YouTube, Dailymotion, Spotify ou Deezer ou des solutions proposées par les chaînes TV (Pluzz, M6 Replay…). Et que dire de l'arrivée imminente de Netflix en France, en Italie, en Espagne et en Allemagne, par ailleurs déjà présent dans sept pays européens ?

Malgré une réalité quelque peu différente de la perception de Sony, celui préfère "avancer prudemment" et attendre que l'offre légale se développe davantage. À court-terme, il ne faut donc pas s'attendre à la moindre annonce.

Rappelons que le PlayStation Now permet de jouer depuis chez soi à des jeux exécutés à distance. Il s'agit en fait de "cloud gaming" (jeu vidéo dans les nuages) qui  permet par exemple de contourner l'incompatibilité matérielle entre la PS4 et les jeux de la génération précédente. Cette solution intéresse aussi Microsoft, qui cherche à dépasser l'incompatibilité entre les jeux Xbox 360 et la Xbox One.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés