Éjecté du site du Front national, Jean-Marie Le Pen a ouvert un blog dans lequel il a remis en ligne sa vidéo controversée. Derrière une décision politique, sa fille voulant préserver l'image dédiabolisée du FN des frasques de son père, le retrait du journal de bord de l'ancien leader du FN a surtout des motivations juridiques.

Jean-Marie Le Pen n'entend pas rester bâillonné. Mis à l'écart du site du Front national depuis la controverse de la vidéo dans laquelle il suggère de faire "une fournée" de personnalités hostiles à l'extrême droite, le président d'honneur du mouvement est finalement revenu en ligne avec son propre espace. En effet, un blog, accessible à l'adresse jeanmarielepen.com, est ouvert depuis peu.

Jusqu'à présent, le blog de Jean-Marie Le Pen, qui lui permet notamment de tenir un journal de bord dans lequel il commente l'actualité, n'avait pas posé de difficultés au Front national. Le site acceptait les contenus de son ancien chef, même si cet accueil engageait de fait la responsabilité du directeur de la publication à travers la validation, la mise en page et la publication des nouveaux articles.

Et puis la polémique est arrivée. Bien que Jean-Marie Le Pen assure ne pas l'avoir fait exprès, l'observation des faits ne plaide pas en sa faveur : non seulement l'homme est un habitué des petites phrases controversées, mais en plus le choix des termes employés et la personnalité visée (Patrick Bruel) ne plaident pas en faveur d'une maladresse innocente.

Dans ladite vidéo, Jean-Marie Le Pen a attaqué plusieurs artistes qui ont critiqué ouvertement le Front national. Outre Yannick Noah, Guy Bedos et Madonna, c'est surtout la mention de Patrick Bruel par son interlocutrice qui a provoqué la sortie du politique. "On fera une fournée la prochaine fois", a-t-il lâché dans un éclat de rire. Jean-Marie Le Pen a été condamné de très nombreuses fois pour ses propos.

Dans cette nouvelle affaire, la remarque de Jean-Marie Le Pen est-elle antisémite ? La justice devra trancher cette question, puisque SOS Racisme a annoncé avoir porté plainte, la qualifiant "d'immonde". Celle-ci révèle, selon l'association, "du plus crasse logiciel antisémite" et de la démonstration que Jean-Marie Le Pen "renoue là avec ses sorties sur le ministre Durafour et sur la Shoah".

De son côté, le Front national se garde bien de qualifier ainsi la sortie de l'ancien leader. Cependant, le fait que le site web ait évacué son blog "pour des raisons juridiques", selon les mots de l'avocat du parti. Le parti cherche à préserver juridiquement Marine Le Pen, qui est la directrice de la publication du site web, si jamais l'action en justice tourne en défaveur du FN.

Outre les conséquences juridiques, le retrait du journal de bord de l'ancien leader du FN est révélateur du malaise au sein de la direction, parce qu'elle donne un coup de canif à la stratégie de dédiabolisation de Marine Le Pen, qui vise à doter du FN d'une façade propre et sans aspérité. Et les frasques répétées de son père vont justement à l'encontre de cette tactique.

( photo : CC BY Jastraw )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés