Selon des sources industrielles relayées par la presse nipponne, la santé devrait être au cœur de la montre iWatch, dont la sortie est évoquée pour le mois d'octobre. Cette orientation aurait du sens au regard de la récente présentation de l'application HealthKit, justement dédiée à la santé.

Au cours de la conférence WWDC qui a eu lieu au début du mois, Apple a présenté HealthKit, une nouvelle application mobile dédiée à la santé et dans laquelle les usagers pourront retrouver les données médicales qui les concernent. À cette occasion, la firme de Cupertino a également annoncé des dizaines d'établissements hospitaliers aux États-Unis (mais rien encore pour l'Europe).

Afin de nourrir la base de données de HealthKit, l'iPhone et les futurs terminaux (notamment les accessoires connectés) que le groupe américain commercialisera dans les années à venir seront évidemment en première ligne. Et si Apple n'a rien dit sur l'hypothétique montre iWatch lors du WWDc, alors qu'elle est souvent évoquée dans les médias, un projet comme HealthKit tend à confirmer son existence.

Depuis le début de l'année, on prête d'ailleurs à la future iWatch d'être en mesure de collecter suffisamment d'informations médicales pour pouvoir établir un bilan sanguin. Au regard de la récente présentation de l'application HealthKit, ces rumeurs font désormais sens puisque ce programme constitue pour ainsi dire le premier pas de la société américaine dans le secteur de la médecine personnalisée.

En attendant qu'Apple prenne la parole, le quotidien économique japonais Nikkei est revenu sur le sujet en présentant ses propres informations : l'appareil bénéficierait d'un écran OLED incurvé, pourrait être relié à un iPhone et serait en mesure d'effectuer des mesures comme la dépense calorique, l'activité lors du sommeil, la glycémie ou encore le niveau d'oxygène dans le sang.

Le Nikkei, qui dit s'appuyer sur des sources industrielles, va jusqu'à avancer une date de commercialisation (octobre 2014) et le volume mensuel de ventes prévu par la firme de Cupertino à l'échelle du monde (entre 3 et 5 millions).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés