Microsoft compte proposer des tablettes et des smartphones Windows Phone à des prix plus bas dès cette année. L'entreprise américaine n'a guère le choix, du fait de la concurrence acharnée dans ce secteur.

À la fin du mois de mai, Microsoft a présenté la tablette Surface Pro 3. Équipé de Windows 8.1, il s'agit du terminal le plus imposant de la gamme du fait de son écran de 12 pouces. C'est également un appareil onéreux, puisque les prix démarrent à partir de 799 euros et peuvent monter davantage selon l'espace de stockage et le processeur retenus par le client.

L'entreprise réfléchit pourtant à une baisse générale des prix de ses terminaux Surface, au moins pour les gammes dont les produits sont dotés d'une diagonale d'écran inférieure ou égale à 10 pouces. Interrogé par le blog Digits lors du salon Computex Asia, Nick Parker, vice-président responsable des partenaires OEM, a confié que le groupe allait vraisemblablement casser ses tarifs.

Alors que les tablettes de 7, 8 et 10 pouces étaient généralement proposés entre 300 et 500 dollars en 2013, celles-ci devraient désormais davantage se vendre entre 100 et 300 dollars. Cet effort de compétitivité, qui sera apprécié par les consommateurs, est toutefois un peu contraint et forcé, puisque la concurrence est féroce dans ces gammes, notamment de la part des constructeurs asiatiques.

Selon Nick Parker, cet effort sur les prix va aussi concerner les smartphones sous Windows Phone. Cependant, les informations à ce sujet ont été beaucoup plus limitées : il est seulement question de vendre des mobiles à moins de 200 dollars dans certains marchés dès 2014. Il n'est pas certain que les pays développés seront concernés par cette stratégie.

En avril, Microsoft a annoncé que Windows sera proposé gratuitement pour les smartphones et les tablettes dont la diagonale d'écran est inférieure à 9 pouces. L'idée ? Reproduire la stratégie d'Android en proposant son O.S. sur un maximum d'appareils. Cette décision devrait en outre aider Microsoft à faire baisser le prix de ses terminaux et gagner de nouvelles parts de marché.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés